Mikhaïl Kalachnikov

Mikhaïl Kalachnikov est né le 10 novembre 1919 dans une famille pauvre de Sibérie. Il entre dans l’armée à 19 ans et il réalise ses premières ébauches d’arme suite à une blessure de guerre (bataille de Briansk contre les allemands en 1941) qui l’oblige à rester alité. En 1947 il invente le AK47 (Avtomat Kalachnikova) tristement connu sous le nom de « Kalachnikov »; qui sera par la suite l’arme d’assaut la plus vendue au monde.

Mikhaïl Kalachnikov a aujourd’hui 94 ans et vit dans la pauvreté et l’indifférence. Il habite un appartement 3 pièces qui lui est fourni gratuitement par le gouvernement Russe en remerciement de ses bons services…

Citation de Mikhaïl Kalachnikov: « Ce sont les Allemands qui sont coupables du fait que je suis devenu un fabricant d’armes. Sinon, j’aurais construit des machines agricoles. (…) Si on me demande comment je peux dormir calmement sachant que mes armes ont tué des millions de gens, je réponds que je n’ai aucun problème de sommeil, ma conscience est nette. J’ai construit des armes pour défendre ma patrie. »

mkalachnikov

Publicités

Battre quelqu’un à Plate Couture

Cette expression date du XVIIIe siècle et fait référence à l’épaisseur des tissus utilisés pour confectionner les vêtements. Ceux-ci étaient tellement épais que l’on devait les battre avec une latte afin d’aplatir les ourlets.

Désormais on l’utilise pour décrire une victoire « écrasante »

ourlet

 

Source : http://www.linternaute.com/

 

 

 

 

Historique de MaxSea International

Brice Pryszo est né à Bayonne le 12 Mars 1952. Dès son plus jeune âge il découvre les joies de la navigation au Pays Basque.

Poussé par cette passion, il participe à la création de la filière d’architecte naval lors de son passage à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris (1972)

Dès la fin de ses études, de retour dans son pays basque natal, il débute sa carrière professionnelle et dessine alors ses premiers bateaux.

L’avènement de l’informatique personnelle lui fait prendre conscience dès 1984 du gigantesque potentiel technologique à venir. C’est tout naturellement qu’il décide de se lancer dans une nouvelle aventure professionnelle associant les secteurs de la Navigation Maritime et de l’Informatique ». Il crée ainsi, le 3 Janvier 1985, la société « Informatique et Mer ».

Les premiers investissements de la société furent l’achat du troisième Macintosh 128k vendu en France au printemps 1984 (en complément du Macintosh Lisa pour le développement). Ces machines révolutionnaires lui permettent de développer un premier prototype du logiciel MACSEA qui sera testé à bord de « Crédit Agricole » en 1985 puis très vite par Philippe Poupon et Eric Tabarly. Le logiciel MACSEA devient peu à peu une référence dans le secteur de la voile de haute compétition.

A la suite de ces premiers succès commerciaux, l’entreprise se tourne vers le secteur de la pêche professionnelle en travaillant en collaboration avec les pêcheurs du port d’Hendaye (notamment Mr Blanchot). Le défi consistant à installer un ordinateur sur un navire de pêche en 1986 était de taille ! « Informatique et Mer » réussit ce pari et poursuit naturellement sa croissance en équipant des navires de pêche à l’international (notamment en Europe du Nord).

Entre 1996 et 1999, étant donné l’hégémonie de Microsoft Windows dans le paysage informatique mondial, MACSEA abandonne la plateforme Mac et devient MaxSea.

« Informatique et Mer » deviendra « MaxSea International » en 2001 afin de se tourner encore plus vers l’étranger en se dotant d’un nom plus « exportable ».

En 2013, MaxSea revient à ses premiers amours Apple en lançant sa première Application MaxSea pour  IPAD.

L’aventure continue…

http://www.maxsea.com

mac128k Tabarly

Le croissant n’est pas français…

L’origine du croissant remonte à la fin du 17e siècle en Autriche et plus particulièrement à Vienne (d’où le nom de viennoiseries).
Les boulangers viennois, debout avant le lever du soleil, donnèrent l’alerte lors d’une guerre opposant l’empire autrichien aux Ottomans (Turcs).
Afin de fêter leur participation dans cette victoire, ces mêmes patissiers concevèrent une viennoiserie en forme de croissant de lune rappelant le drapeau turc…
Le croissant arriva à Paris vers 1837 avec l’ouverture de la « Boulangerie Viennoise » par deux autrichiens (August Zang et Ernest Schwarzer).
De nombreux patissiers français les imitèrent et la France s’appropria progressivement ce met pour en faire un des symboles de sa gastronomie vers le début du XXe siècle.

20130505-083852.jpg

20130505-083904.jpg

20130505-083909.jpg

Le Mot « Gabacho »

Le mot Gabacho est connu depuis le XVIe siècle en Espagne. Il est utilisé de nos jours pour désigner les personnes de nationalité française. Ce terme est (très) péjoratif.

Son origine viendrait de l’occitant « gavach » qu’on utilisait pour parler de personnes grossières (en général des montagnards) qui vivaient au Nord et parlaient mal la langue nationale.

Les Aveyronnais utilisaient ce mot pour désigner les Lozériens. Le nom Lozère ne date que de la Révolution française et auparavant cette région était appelée Gabales ou Gévaudan d’où l’origine probable du mot gavach.

Le Gévaudan a été possession des comtes d’Aragon et de Barcelone et c’est ainsi que le mot « Gavach » a par la suite été appliqué à toutes les personnes qui vivaient au nord et plus généralement les français. L’utilisation du mot s’est  répandue dans toute l’Espagne.

Drapeaux

Source : Wikipedia