Origine du croque-monsieur

Ce mot serait apparu pour la première fois dans un café parisien « le bel âge » au boulevard des Capucines en 1901. René Girard, historien des mots, raconte très bien l’histoire dans son ouvrage « Histoire des mots de la cuisine française » publié en 1947 : Le bistrotier, Michel Lunarca, traînait derrière lui une réputation de cannibale probablement propagée par ses concurrents du IIème arrondissement qui ne voyaient pas d’un bon œil l’arrivée de ce nouveau café en vogue auprès de la haute société. Un jour, manquant de pain-baguette, il confectionna un sandwich au pain de mie, qu’il proposa à ses clients. L’un d’eux s’écria « Michel, quelle viande y a-t-il dedans ». Le bistrotier répondit par une boutade : « de la viande de monsieur, évidemment », ce qui fit s’esclaffer l’assemblée, tant et si bien que tout le monde s’empressa de commander le sandwich au monsieur. Le lendemain, sur l’ardoise, le bistrotier mettait à la carte le « croque monsieur ».

20140111-191019.jpg

Source: http://www.lesaviezvous.net

Publicités

Pourquoi dit-on « Croque-Mort » ?

Cette expression est utilisée pour désigner les employés des pompes-funèbres en Français.

Il existe plusieurs théories plus ou moins amusantes sur le sujet.

– Afin d’éviter d’enterrer un corps encore en vie, la personne en charge de fermer le cercueil devait lui mordre l’orteil et ainsi s’assurer de sa mort (si pas de réaction…)

– Dans le passé on disait également que les employés des pompes-funèbres « croquaient » (croquer = faire disparaître en vieux français) les morts en les mettant d’abord dans un cercueil puis sous terre. Cette expression est à rapprocher du mot Sarcophage qui signifie littéralement « Mangeur de Chair » (sarcos désignant la chair et phagein l’action de manger, dévorer).

croque mort