Roxanne… You don’t have to put on the red light

Vous connaissez sans doute la chanson Roxanne du groupe Police.

Sting a écrit cette chanson à Paris en octobre 1977, inspiré par les prostituées qu’il voyait près de l’hôtel minable dans lequel logeait le groupe. Le titre de la chanson vient du nom de l’héroïne de la pièce Cyrano de Bergerac, lu sur une vieille affiche accrochée dans le foyer de l’hôtel.

Si l’on écoute attentivement le début, on entend un bref accord de piano, puis le rire de Sting. Ce n’était pas du tout prévu dans la chanson originale, c’était même un accident. En effet, lors de l’enregistrement de la partie chantée, Sting, qui venait de passer une nuit blanche, eut un gros coup de barre. Avisant un piano derrière lui, il voulut s’asseoir, pensant que le couvercle était rabattu ; il ne l’était pas, et l’accord que l’on entend au début de Roxanne a été joué par le postérieur de Sting. Le groupe garda ce petit passage, car l’accord joué, bien qu’atonal, ne jurait pas avec l’accord de Sol mineur joué par la guitare.

La preuve en musique : http://www.youtube.com/watch?v=k3EmA-eJPxs

Source Wikipedia (Merci Tonio !)

Image

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s